Le CA et le bureau

Vous trouverez sur cette page une présentation rapide de chacun des membres du CA et du bureau (quand celle-ci sera finie).

Le CA

  • TEYSSIER Lucas : Je suis étudiant en mathématiques à l’ENS. Bien sûr j’aime les langues étrangères, notamment les langues où l’on pense assez différemment. Je pratique le karaté depuis que je suis petit (j’ai été compétiteur, et arbitre, parfois les deux la même journée ^^), et je fais de temps en temps du go, que j’ai commencé à apprendre plus sérieusement quand j’ai habité à Tokyo. J’avais entendu parler de l’espéranto quand j’étais au lycée mais c’est en 5/2, en prépa, que je m’y suis mis après une conversation sur les langues étrangères avec Thurian, qui était dans ma classe à ce moment là. Je suis très heureux de pouvoir assister au cours de littérature en espéranto de Jesper à l’ENS, d’autant plus que la salle est à même pas 50 mètres de ma chambre ^^. Sinon je m’active de différentes manières pour l’espéranto, surtout à Paris, où l’on peut apprécier une très bonne ambiance entre les jeunes depuis un peu plus d’un an.
  • ENSELME Julien : Je suis développeur et j’ai 26 ans. J’apprends l’espéranto depuis plusieurs mois sur ikurso et grâce aux cours du polyglot club. J’ai découvert la langue par curiosité et j’ai décidé de rester et de m’impliquer dans l’association !
  • ANDRES Alice : Je m’appelle Alice. J’ai commencé à apprendre l’espéranto le 11 décembre 2016, et j’ai décidé d’aider la communauté espérantiste en participant au bureau d’espéranto-jeunes. J’étudie, moi aussi, les mathématiques,
    l’informatique et la philosophie. La liberté et la bienveillance sont importantes pour moi, et pour cette raison je suis aussi polyamoureuse, presque végétalienne, j’aime tricoter et m’occupe d’un ciné-club. J’ai aussi un site internet multilingue qui est avelfadeno.frama.site
  • VILLE Alizée : Je m’appelle Alizée, et j’apprends l’espéranto depuis presque deux ans. J’étudie l’économie, mais j’adore les langues ! Le mythe de la Tour de Babel m’intéresse énormément, et je pense que l’espéranto peut nous aider sur cette voie.
  • LEWIN André : J’utilise l’Espéranto tous les jours depuis plus de quatre ans. C’est grâce à l’Espéranto que j’ai pu voyager dans trois pays, et que j’ai rencontré la plupart de mes amis actuels. L’Espéranto est une grande opportunité de développement personnel. Je souhaite que la langue soit plus connue, pour que plus de gens puissent en profiter. La magnifique régularité de l’outil ne limite pas ma créativité. Elle offre une facilité et une précision d’expression, qui donnent un plaisir d’usage, que je ne retrouve pas dans les autres langues. Je suis très actif sur Internet ou j’effectue un travail de fond anonyme pour aider à créer des communautés Espérantistes. Au niveau local, j’ai l’espoir de pouvoir aider les jeunes (comme moi) à en rencontrer d’autres par l’Espéranto, et de leur offrir plus d’opportunités pour utiliser la langue.
  • CHIFFAUDEL Yann
  • HEMMER-PETITCOLAS Louis : Je suis le portrait classique d’un espérantiste ayant un parcours à la fois mathématique et informatique. J’ai eu la chance de pouvoir étudier avec Jesper Jacobsen l’espéranto et sa formidable littérature. J’adore William Auld, et son fantastique poème, La Infana Raso
  • MELOT Valentin
  • MAHOUTONDJI Olympe
  • LEFORT Thurian
  • HÉDOUX Julia : Au conseil d’administration en tant que représentante d’esperanto france, j’ai été trésorière d’esperanto jeunes plusieurs années et j’ai participé à l’organisation de 3 rencontres Festo. J’ai appris l’espéranto à 11 ans. Mais c’est à partir de 24 ans que j’ai commencé à utiliser la langue pour voyager et participer à de multiples rencontres de jeunes. Je suis ensuite passée du côté obscur de la force chez espéranto france où j’ai continué d’organiser des congrès pour aboutir au congrès universel de Lille en 2015. Après 3 années de farniente, je reviens au conseil d’administration d’espéranto france où on m’a proposé de redevenir jeune (je précise que j’ai 37 ans)

Le bureau

Président et représentant auprès d’Espéranto-France : TEYSSIER Lucas

Je suis étudiant en mathématiques à l’ENS. Bien sûr j’aime les langues étrangères, notamment les langues où l’on pense assez différemment. Je pratique le karaté depuis que je suis petit (j’ai été compétiteur, et arbitre, parfois les deux la même journée ^^), et je fais de temps en temps du go, que j’ai commencé à apprendre plus sérieusement quand j’ai habité à Tokyo. J’avais entendu parler de l’espéranto quand j’étais au lycée mais c’est en 5/2, en prépa, que je m’y suis mis après une conversation sur les langues étrangères avec Thurian, qui était dans ma classe à ce moment là. Je suis très heureux de pouvoir assister au cours de littérature en espéranto de Jesper à l’ENS, d’autant plus que la salle est à même pas 50 mètres de ma chambre ^^. Sinon je m’active de différentes manières pour l’espéranto, surtout à Paris, où l’on peut apprécier une très bonne ambiance entre les jeunes depuis un peu plus d’un an.

Vice-président : LEWIN André

J’utilise l’Espéranto tous les jours depuis plus de quatre ans. C’est grâce à l’Espéranto que j’ai pu voyager dans trois pays, et que j’ai rencontré la plupart de mes amis actuels.
L’Espéranto est une grande opportunité de développement personnel. Je souhaite que la langue soit plus connue, pour que plus de gens puissent en profiter. La magnifique régularité de l’outil ne limite pas ma créativité. Elle offre une facilité et une précision d’expression, qui donnent un plaisir d’usage, que je ne retrouve pas dans les autres langues.
Je suis très actif sur Internet ou j’effectue un travail de fond anonyme pour aider à créer des communautés Espérantistes. Au niveau local, j’ai l’espoir de pouvoir aider les jeunes (comme moi) à en rencontrer d’autres par l’Espéranto, et de leur offrir plus d’opportunités pour utiliser la langue.

Secrétaire et responsable de la liste de diffusion : LEFORT Thurian

Trésorière : VILLE Alizée
Je m’appelle Alizée, et j’apprends l’espéranto depuis presque deux ans. J’étudie l’économie, mais j’adore les langues ! Le mythe de la Tour de Babel m’intéresse énormément, et je pense que l’espéranto peut nous aider sur cette voie.

Représentant auprès de TEJO : AGBANGLO Olympe