découvrir apprendre pratiquer agir

L’espéranto près de chez toi ! Ton code postal :

accueilplan du sitecalendriercontact

Dans la même rubrique :

5 avril 2005

Verda Krabo

n° 26 - avril 2005

Un siècle d’espéranto, et même un peu plus...

Ce mois-ci le Crabe Vert est un peu en retard car il vient d’aller faire un tour sur la Côte d’Opale mais c’était pour la bonne cause : il y a quelques jours, on fêtait le 100e anniversaire du premier congrès international d’espéranto, qui avait eu lieu à Boulogne-sur-Mer en 1905. C’est l’occasion pour nous de revenir sur quelques épisodes de l’histoire de l’espéranto, par la présentation de quelques sources intéressantes et documents accessibles par internet.

JPEG Tout a commencé il y a bientôt 120 ans, à Bialystok, ville située aujourd’hui en Pologne, dont vous pourrez voir quelques images de cette époque.

Le coin des collectionneurs

Vous trouverez d’autres cartes postales anciennes ou plus récentes sur un site de collectionneurs ou un autre site, qui présente plus de 700 cartes classées par thème ou par pays. Et si vous êtes en possession de cartes postales qui ne seraient pas encore répertoriées dans ce site, vous pouvez participer en envoyant vos images. Vous trouverez aussi une centaine de cartes postales ainsi que des timbres illustrant l’histoire de l’espéranto sur ce site (en Eo et en italien).

JPEG On ne peut parler de cartes postales, sans évoquer les timbres et cette collection de timbres de tous pays sur le thème de l’espéranto.

Le site d’UEA présente dans son petit musée quelques cartes anciennes, ainsi que des affiches ou programmes de congrès, illustrant une petite histoire de l’espéranto. Ne manquez pas la page du site qui présente l’historique des congrès internationaux (Universalaj Kongresoj) ainsi que des programmes et divers documents relatifs aux congrès passés.

Écouter la voix de Zamenhof

Et si vous rêviez d’entendre L.L. Zamenhof en personne, regardez donc du côté de ce site, où vous pourrez écouter des voix d’espérantistes célèbres (dont un extrait du discours fait par Zamenhof lors du 1er congrès à Boulogne en 1905)

On ne pourrait évoquer ces enregistrements historiques sans parle de La Espero, hymne de l’espéranto, que vous pourrez écouter ici chanté par une chorale et dont vous trouverez par exemple les paroles et même la partition. Et si vous êtes vraiment un inconditionnel, vous pourrez même l’enregistrer comme sonnerie pour votre téléphone portable !

Mais revenons à notre histoire, on trouve facilement ici et là des présentations de l’espéranto et de son histoire.

Parmi toutes les pages disponibles, citons les articles de l’encyclopédie Wikipedia qui ne demandent qu’à être enrichis (si le cœur vous en dit, messieurs dames...) ou la page de www.china.org.cn qui présente une chronologie de l’histoire de l’espéranto

Déclarations historiques

On pourra trouver dans ces pages la « Bulonja deklaracio », connue sous le nom de « déclaration de l’espérantisme ». Cette première déclaration a trouvé un écho dans le Manifeste de Prague, qui date de 1996. Ne manquez pas non plus de lire la Fundamento de Esperanto Vous trouverez ici différents textes historiques (Bulonja Deklaracio, Fundamento, Preĝo sub la verda standardo, La Espero). La « letero al Borovko » est également un texte important : c’est dans cette lettre que Zamenhof explique comment lui est venue l’idée de l’espéranto.

Les « lingvaj respondoj » présentent également des réponses très intéressantes à diverses questions linguistiques, réponses qui avaient été données par Zamenhof et parues dans diverses revues entre 1889 en 1912. On trouve aussi ces textes au format pdf (Lingvaj respondoj ; « Vivo de Zamenhof » de Privat)

Sur le point plus particulier de la « crise de l’ido », il est possible de lire les lettres que Zamenhof échangea sur le sujet avec notamment Louis Couturat.

Livres anciens

Si vous aimez les vieux livres, vous pourrez consulter (attention, pas tous en même temps !) la Universala Esperanto-Metodo, méthode d’apprentissage de l’espéranto, tout en image éditée en 1932. D’autres méthodes ont suivi. Citons « La Verda Koro » (un cours de Julio Baghy, célèbre poète hongrois qui a beaucoup écrit en espéranto).

L’espéranto au musée

On ne pourrait parler de choses historiques sans parler de musée, car bien sûr, l’espéranto aussi a son musée ou plutôt ses musées : le musée d’espéranto de Vienne (en Autriche), ou plus près le musée d’espéranto de Gray (Haute-Saône).

Actualités

Avril 2005

Un stage d’initiation à l’espéranto, est proposé au siège d’Espéranto-France. Pour répondre à la forte demande, deux stages sont proposés cette année :

  • les 9 et 10 avril et les 16 et 17 avril. Il reste encore quelques places et vous pouvez donc vous inscrire pour l’une ou l’autre des sessions
  • du 8 au 10 avril, à Bourg-en-Bresse : congrès de la région Rhône-Alpes. Avec la participation de Claude Piron et des groupes « Double-un » et « Kajto ». Renseignements : Jean-Louis Gayet (gayet-esperanto@wanadoo.fr)
  • du 15 au 18 avril à Lucelles : 57e stage régional d’espéranto. Au programme : cours de différents niveaux, librairie, visites touristiques, conférence de Ed. Borsboom sur les écrivains en Russie, concert de Jomo, A.G. d’Esperanto-France-Est.
  • 23 avril à Rotterdam (Pays-Bas) : journée portes ouvertes au siège de U.E.A. (Universala Esperanto-Asocio)
  • du 23 au 30 avril au château de Grésillon, près de Beaugé (49) : semaine internationale d’enfants. Renseignements : Elisabeth Barbay (eliz.barbay@wanadoo.fr)
  • du 30 avril au 3 mai au Parlement de Strasbourg : Euroscola. Rencontre pour les enfants ayant appris l’espéranto (notamment à l’école). Renseignements : Carola Antskog (cantskog@kolumbus.fi)

A Kvinpetalo :

  • du 19 au 23 avril : préparation à la 2e partie de la Kapableco : pédagogie et/ou tourisme.
  • du 19 au 23 avril : Espéranto et informatique (programme adapté selon le souhait des participants : Unicode, internet, Wikipédia...)
  • du 26 au 30 avril : la contribution de l’Espéranto à la paix

Été 2005

Et dès maintenant, pensez à vous inscrire à FESTO !, la rencontre annuelle organisée par JEFO.

Cette année, elle aura lieu du 20 au 27 août, à Saint-Pons de Thomières (près du Parc Régional du Haut-Languedoc). N’hésitez pas non plus à lire le blog « spécial FESTO ».

Réalisé avec SPIP - Site hébergé par linguaforce